Saint-Jean-de-Luz et Ciboure, une histoire en huit cartes

« Contrairement à une chose qui se dit souvent, Saint-Jean-de-Luz ne tient pas son nom de la lumière (Lux en latin) mais du mot basque Lohizun, (« boueux, fangeux »). En effet, les communes de Saint-Jean-de-Luz et de Ciboure se sont battues durant toute leur histoire contre deux ennemis : l’avancée du front de mer et les marais de l’embouchure de la Nivelle. Les cartes anciennes détenues par la Bibliothèque Nationale de France (BnF) et disponibles sur la bibliothèque numérique Gallica en sont les témoins. »

Cartes de : 1600 1700 1778 1785 1795 1866 1929 2017

Accéder